Informations régionales économiques et juridiques
129e année

« Ne plus jamais opposer l’agriculture et l’environnement »

Agriculture. Pas d’annonce fracassante et on s’en doutait. Inaugurant la Foire de Châlons-en-Champagne, Julien Denormandie, le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, est venu partager avec le monde agricole du territoire sa conviction de voir réussir et d’aider une agriculture de plus en plus jeune et toujours plus innovante.

Accueilli par Benoist Apparu, Julien de Normandie a évoqué sa vision du futur de l’agriculture : la jeunesse qui s’engage de plus en plus, l’entreprenariat fortement teinté d’innovation et le mariage entre la raison et la science.

Le moins que l’on puisse dire est que son agenda est serré et que ses chantiers risquent d’aller au-delà de sa mandature. Pour l’agenda de cette saint Grégoire, Julien Denormandie arrive du lycée de la nature et du vivant de Somme Vesle, une heure de visite entre le lycée et l’exploitation agricole du lycée (poulets label rouge et taurillons charolais). Un rendez-vous qualitatif incontournable avec la première exploitation agricole non viticole française certifiée Haute Valeur Environnementale.

Puis, direction Châlons-en-Champagne, via la D3, un peu moins de 20 km et autant de minutes pour le parcours (émission de CO. équivalent 3 063 gr). Pour les chantiers du Ministre de l’Agriculture et de l’alimentation, autant dire les travaux d’Hercule dans les six mois à venir : la réforme de la Politique Agricole Commune, le projet de loi sur la protection de la rémunération des agriculteurs, la Loi Egalim 2, les Assises 2021 du bois et de la Forêt, le plan national nitrate, la prévention du suicide des agriculteurs (pardon pour cet inventaire hétéroclite), la castration à vif des porcelets ou encore le retour sur le marché des farines animales …

Un ministre ingénieur pour inaugurer une foire agricole

Un Ministre de l’Agriculture pour inaugurer la 75e Foire de Châlons-en- Champagne, seconde manifestation de ce genre en France après le Salon International de l’Agriculture de Paris, annulé cette année, qui s’en plaindrait ? Pour les tatillons de la légitimité, le Ministre Julien de Normandie, Ingénieur agronome, même s’il a un peu plus bifurqué vers les sciences économiques, ancien élève d’Agro-Paris Tech et de l’Ecole Nationale du Génie rurale, des eaux et des forêts, est Commandeur de l’Ordre du Mérite Agricole, un parcours et une distinction forts présentables sur la Foire.

Quant aux éléments de langage du Ministre, autant vous dire que figurent dans son agenda le 30 août avec l’inauguration de la French Agritech et l’annonce d’un plan de 200 M€ pour booster l’innovation alimentaire, le 31 août, pour un entretien avec Benoist Apparu (du Planet A dans l’air ?) et le 2 septembre, un entretien avec Christiane Lambert, Présidente de la FNSEA.

Plus de trois heures consacrées aux exposants

Jean Rottner, président de la Région Grand Est.

3 septembre, dix heures trente, Inauguration de la 75e Foire de Châlons- en-Champagne. Le Ministre est en avance et avec lui, la hiérarchie régionale de l’Etat, de la Région Grand Est, du Département de la Marne, de la Communauté d’Agglomération de Châlons-en-Champagne et de la Ville de Châlons-en-Champagne, sans oublier les députés et les sénateurs. Plus de trois heures de déambulation à travers les stands. Là, Julien Denormandie est très en retard et on va vite comprendre pourquoi.

« S’il est un lieu où il faut être aujourd’hui, c’est bien ici à la Foire de Châlons-en-Champagne »

Le Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation est mieux qu’un poisson dans l’eau au milieu des exposants. Mieux : « J’aime bien la Marne et cela fait trois fois que j’y viens en quatre mois »*. Après Lionel Messi à Reims, voici le retour de la Foire à Châlons-en-Champagne, la remarque est du Ministre. Cette Foire est un évènement incontournable de la vie agricole française, autre remarque. Sans oublier cet hommage appuyé au département : « La Marne, profondément agricole et symbole de l’avenir de l’agriculture, la Marne qui incarne la conviction que j’ai d’une agriculture forte ».

En prenant un peu plus de hauteur, Julien de Normandie évoque sa vision du futur de l’agriculture : la jeunesse qui s’engage de plus en plus dans le secteur, l’entreprenariat fortement teinté d’innovation et ce mariage qu’il souligne dans ce secteur entre la raison et la science.

Un gouvernement pour assurer, adapter, innover

Que fait alors le Gouvernement pour accompagner ce renouveau de l’agriculture. Le Ministre évoque trois axes : l’assurance récolte, l’adaptation des cultures et la gestion de l’eau. Et puis, il redit sa conviction profonde : « Ne plus jamais opposer l’agriculture et la défense de l’environnement ». Et comme sourire lui va bien, Julien Denormandie se dit humblement venir assurer la première partie de Jean-Louis Aubert, en concert dans la soirée sur la foire, et conclut : « S’il est un lieu où il faut être aujourd’hui, c’est bien ici à la Foire de Châlons-en-Champagne ».

En prélude au discours du Ministre, Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, a dit la fierté du Conseil régional dans son partenariat avec la Foire : « Chaque année, c’est un réel plaisir et une grande fierté pour moi, pour nous, pour la Région, d’être présents à la Foire de Châlons-en-Champagne. 2e foire agricole de France, elle met en lumière nos territoires d’excellence auxquels je suis très attaché. Cela passe par une forte mobilisation en faveur du monde agricole afin que ce secteur, déterminant pour notre économie et l’équilibre de nos territoires, puisse se réinventer… Cette foire permettra d’aborder les difficultés rencontrées mais aussi de trouver des solutions ensemble. Toutes ces difficultés n’ont pas pour autant fait fléchir l’envie de nos agriculteurs et viticulteurs de mettre en action des avancées et des innovations dans leur domaine, y compris en matière de bioéconomie, à l’honneur toute la semaine ».

Un peu plus tard dans cet après-midi, le Ministre signe la Convention VIRAGE, Valoriser, Innover, Réunir, pour l’Agriculture du Grand Est, (voir notre édition du 9 août) entre l’Etat, la Région et la Chambre régionale de l’agriculture, une première en France. Gérard Delenclos

* Le ministre est notamment venu le 9 juillet dernier à Epernay pour soutenir le monde du champagne suite à la nouvelle loi viti-vinicole russe.

Gérard Delenclos