Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Made in Marne, un label qui vous veut du bien

Marque. Lancée par le Département avec le concours de ses partenaires consulaires, la marque Made in Marne séduit déjà.

18 entreprises sont déjà labellisées dès le lancement de la marque marnaise.

Christian Bruyen l’affirme haut et fort : Made in Marne « c’est du sérieux ». Lancée à l’occasion de la Foire de Châlons, la marque vise à rassembler sous sa bannière les entreprises locales détentrices d’un savoir-faire marnais pour mieux les valoriser. Pour être labellisée (pour une durée de trois ans) l’entreprise doit en effet démontrer « le lien étroit entre son produit concerné et le territoire de la Marne ». Par exemple, pour les produits d’origine agricole, les éléments constitutifs de base du produit devront être issus à 100% de la Marne.

« Il est essentiel que le Département joue un rôle dans la construction de notre identité, pour que les Marnais soient davantage fiers de leur territoire »

Pour les produits agricoles transformés, plus de 51% du poids du produit net devront être composés de produits bruts d’origine du département. Quant aux produits dont les éléments principaux ne peuvent pas être produits ou exploités dans la Marne (le chocolat par exemple), leur création et leur développement devront être effectués sur le territoire. Les produits élaborés devront, eux, faire l’objet d’une transformation substantielle (plus de 51% de la part du prix de revient) dans la Marne. Enfin, les produits autres qu’alimentaires doivent « faire appel à un savoir-faire particulier issu du territoire » ou valoriser « une spécificité, un produit ou une ressource locale ».

Des critères de labellisation à respecter

Vice-présidente du Conseil départemental, Laure Miller est également la présidente du Comité d’engagement. À ce titre, elle supervise le respect des critères de labellisation des entreprises candidates. « Après la labellisation, il y aura un contrôle de la charte d’engagement, car notre objectif est que ce projet s’inscrive dans la durée ». Un gage de sérieux prôné par le président Bruyen qui rappelle que la marque made in Marne a été créée pour défendre l’économie locale et de proximité, pour répondre aux attentes des consommateurs-citoyens en matière environnementale et aussi pour accompagner la stratégie de valorisation du territoire.

« Nous voulons donner à nos concitoyens l’ambition d’être fiers de leur territoire », souligne-t-il. Un avis partagé par Laure Miller, pour qui, dans un contexte de concurrence exacerbée entre les territoires au niveau hexagonal, « il est essentiel que le Département joue un rôle dans la construction de notre identité, pour que les Marnais soient davantage fiers de leur territoire ». Elaborée en un an, la marque Made in Marne compte aujourd’hui 18 entreprises.

Fraises, pommes et asperges, canapés, cosmétique artisanale, feutre de laine de mouton, bougies, spiritueux, pâtes, farines, huiles… les premières productions labellisées sont diverses et traduisent déjà la richesse des savoir-faire marnais. D’autres devraient suivre assez rapidement, souligne Christian Bruyen, qui compte bien, au cours des prochains mois, continuer à développer la marque et créer ainsi un véritable réseau vertueux entre ses détenteurs et les consommateurs marnais.

Benjamin Busson