Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Les transports scolaires de l’Aisne vers la conversion au gaz naturel

Énergie. Trois stations d’avitaillement en Gaz naturel véhicule (GNV) vont être implantées dans le département picard d’ici à 2028 afin d’alimenter les bus de la Régie régionale des transports de l’Aisne (RTA). À terme, c’est un tiers de la flotte qui sera converti à cette énergie plus écologique.

Soutenu par le conseil régional des Hauts-de-France, le déploiement de trois stations d’approvisionnement en GNV par la Régie régionale des transports de l’Aisne (RTA) se concrétise. La première structure va être implantée sur une surface de 12.000 mètres-carrés dans la zone d’activité de la Briqueterie à Guise et devrait être opérationnelle l’an prochain. Sa mise en service représente un investissement estimé à un million d’euros. Les deux autres stations seront créées en 2025 et en 2028 « sur des emplacements encore à définir ». L’objectif est de convertir une centaine de bus dans les six prochaines années, soit un tiers du parc véhicules.

« Plus de 20 % moins cher que le diesel, le Gaz naturel véhicule présente en effet l’avantage de réduire de 95 % l’émission de particules fines et de 50 % d’oxydes d’azote. D’origine renouvelable, il contribue aussi à réduire de plus de 80 % les émissions de CO2 dans l’atmosphère. Enfin, il participe aussi à réduire considérablement la pollution sonore, les cars roulant au GNV n’émettant quasiment aucun bruit », précise la collectivité territoriale.

Stéphane Bourdier