Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Les Expériences Rémoises, un label pour la qualité de l’offre touristique

Tourisme. « Ce n’est pas 2019, mais c’est mieux qu’en 2020 », en ouverture de la Conférence de presse de l’Office de Tourisme du Grand Reims, la Présidente Catherine Vautrin confirme pour son ressort les chiffres du Département et de la Région Grand Est, avant de dévoiler les axes de son plan de relance.

La Président Catherine Vautrin entourée de l’équipe de l’Office de Tourisme du Grand Reims. Gérard Delenclos

Attractivité, réactivité et durabilité, et de saluer l’implication de l’ensemble des professionnels du tourisme sur cette perspective. Force est de constater cependant la remontée des visites à l’Office de Tourisme : 357 000 visiteurs contre 261 000 en 2020, une progression de près de 37%, remontée portée par la fréquentation majoritaire des touristes français (68%).

Catherine Vautrin souligne un certain retour des touristes américains et évoque l’action « Pour un été royal en Champagne », avec une offre Champagne proportionnée à la dépense des touristes, « Un été au phare », l’animation musicale du Phare de Verzenay et surtout « Les expériences à la rémoise », un chapitre qui illustre bien des offres, actuelles et en devenir, de la plateforme rémoise en ligne en partenariat avec Regiondo.

Un tourisme de niche à l’opposé du tourisme de masse

Philippe Verger, Directeur de l’Office de Tourisme du Grand Reims précise cet axe de prospection : « Développer un tourisme de niches, au-delà de la Cathédrale de Reims et des caves de Champagne, mettre en valeur ses niches, les valoriser et les commercialiser ». Que sont ces expériences à la rémoise ? Des activités en petit groupe à vivre sur une demi-journée ou une journée, une forme de tourisme alternatif dans laquelle le touriste devient acteur, à la découverte du savoir-faire local.

Quelque chose à l’opposé du tourisme de masse et si possible dans des expériences de qualité, pour les petits groupes ou les familles. L’histoire remonte à trois ans, avec l’expérience « Vendangeur d’un jour », autour de Reims. Depuis, les expériences se multiplient et en appellent d’autres. Le catalogue des expériences propose aujourd’hui de faire connaître les visages et les métiers de ceux qui font vivre au quotidien le savoir-faire de Reims et des alentours, avec l’expérience d’une passion partagée.

À ce jour, les destinations sont « Tonnelier d’un jour », « Parfumeur d’un jour », « Vigneron d’un jour », « Tailleur de pierres d’un jour », « Jour de Match » dans les coulisses du Stade de Reims », en attendant d’autres journées prometteuses, du côté du chocolat, des orgues, du vitrail ou de l’agriculture. Catherine Vautrin vise haut : « Être, d’ici à 2025, dans le top 10 des destinations touristiques françaises » et remarque que 60% des Rémois estiment que l’offre touristique local est un outil du développement économique.

Gérard Delenclos