Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Les entrepreneurs conquis par Vatry

Entrepreneuriat. Ils ont choisi de s’implanter ou de se développer à Châlons-en-Champagne et ils expliquent pourquoi.

Lionel Morenvel, président de la société Muance.

Lionel Morenval n’a pas hésité à quitter Aix-en-Provence avec sa famille pour venir s’installer à Châlons. C’est à Vatry qu’il a décidé d’implanter l’usine de production de Muance. « C’est un site à fort potentiel où nous comptons créer 80 emplois à terme et atteindre la construction de 500 logements par an », précise le chef d’entreprise (voir photo). Une activité qui aura des retombées positives pour les entreprises du BTP, les architectes et les bureaux d’études, Muance ayant mis au point un concept d’habitat abordable et durable.

« L’accompagnement, la réactivité, les atouts géographiques ont été des éléments importants dans le choix », résume-t-il. Il n’a pas été le seul à opter pour Vatry. Jean-Pierre Kohn, dirigeant d’ASI Innovation et ASI Aviation a lui aussi choisi Vatry. « Nous sommes déjà présents à Prunay, et il nous fallait de la place pour un nouvel hangar de maintenance d’autant que nous avions racheté les actifs d’un concurrent de Clermont-Ferrand », indique le dirigeant de l’entreprise spécialisée dans la modification d’avions et hélicoptères pour des missions de surveillance.

Une activité record de fret aérien

« Vatry est une formidable vitrine qui va nous permettre de nous renforcer encore plus à l’international et un outil formidable avec sa piste de 4 kilomètres », reconnaît-il. Vatry qui devrait retrouver cette année une activité record de fret aérien avec 35 000 tonnes, contre 3 000 tonnes il y a deux ans. Les entreprises locales se sont également investies pour soutenir la dynamique territoriale. « La question de la légitimité de la présence d’une maison de champagne à Châlons, nous nous la sommes posée », reconnaît Benjamin Fourmon, directeur général de Joseph Perrier.

Plus aucune hésitation aujourd’hui d’autant que la maison de champagne Joseph Perrier a réalisé de gros travaux pour accueillir des visiteurs. « Depuis l’ouverture le 9 juin dernier, nous avons accueilli plus de 2 500 visiteurs, une vraie réussite », fait-il remarquer. L’oenotourisme a bien sa place à Châlons. D’autre entreprises, bénéficiaires du CRSD, ont choisi l’agglomération pour y créer des emplois comme Clog (50), Mosolf (53), Siliceo (60), Machao (45) ou encore Fame (25).

Laurent Locurcio