Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Le pont de Rozières-sur-Crise va être reconstruit

Travaux publics. Gravement endommagé lors des épisodes pluvieux de juillet, l’ouvrage d’art va céder sa place à un nouvel édifice dont la mise en service est prévue fin décembre. Durant toute la durée des travaux, le conseil départemental de l’Aisne met en place un service de taxi pour assurer la continuité des transports scolaires.

Le pont effondré à Rozières-sur-Crise

Les pluies diluviennes de cet été ont laissé des traces sur le réseau routier du département. Fermé depuis mi-juillet dans l’attente du résultat des différentes procédures techniques et administratives, le pont de Rozières-sur-Crise, qui permet le franchissement d’un des bras de cet affluent de l’Aisne sur la RD 831, va faire l’objet d’une reconstruction. Les travaux dont le coût est estimé à 250.000 euros, vont débuter le 27 septembre pour s’achever à la fin de l’année. Porté par le conseil départemental de l’Aisne, cet investissement bénéficie d’une participation de l’État « au titre de la Dotation de solidarité en faveur des collectivités touchées par des évènements climatiques ».

« Le département conscient que cette coupure représentait une contrainte importante pour la circulation locale, a mis en place un service de taxi en partenariat avec le Syndicat des transports urbains soissonnais (Situs), afin d’assurer la continuité du ramassage scolaire pour les élèves des hameaux voisins et ce pour toute la durée des travaux », souligne la collectivité territoriale. Dans le cadre de ses compétences, le conseil départemental de l’Aisne assure la sécurité et l’entretien d’environ un millier de ponts dont l’âge moyen de construction, précise-t-il, est de 80 ans.

Stéphane Bourdier