Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Grand Est : première région française pour le solde de son commerce international

Commerce. L’Occitanie ayant souffert du recul de son industrie aéronautique, le Grand Est s’installe à la première place des régions françaises pour le solde positif (plus de 3 milliards d’euros) de ses échanges commerciaux. La Marne couvre près de 57% de ce solde.

Sept secteurs couvrent plus de 50% des exportations régionales :
6 136 M€ pour les produits pharmaceutiques.

Après 66 181 M€ en 2019, le Grand Est a exporté pour 57 837 M€ en 2020, soit un recul de 12,6% équivalent à 8 344 M€. Les importations sont passées de 61 261 M€ à 54 797 M€ et reculent de 10,6% (-6 464 M€). La balance commerciale (+ 3 040 M€) perd 1 881 M€ en 2020, après avoir subi une baisse de 1 105 M€ en 2019. En deux ans, elle recule de 49,5%, soit près de 3 000 M€.

Sept secteurs couvrent plus de 50% des exportations régionales : 6 136 M€ pour les produits pharmaceutiques, 5 324 M€ pour la construction automobile, 4 938 M€ pour les machines et équipements d’usage général, 3 669 M€ pour les boissons, 3 228 pour les produits chimiques, 3 173 M€ pour les équipements automobiles et 2 689 M€ pour le matériel électrique, électronique et informatique, les matériels de transport ou l’automobile.

Dans une baisse de 16,2% des exportations françaises, toutes les régions reculent, certaines moins, comme la Nouvelle-Aquitaine (-9,1%) ou Provence-Alpes-Côte d’Azur (-9,5%) et certaines plus, comme Pays de la Loire (-23,5%) ou Occitanie (-36,4%). Le Grand Est, avec son recul de 12,6%, occupe la cinquième place des régions les plus affectées par cette baisse.

Le Grand Est meilleur solde commercial de France

Avec un solde de 3 040 M€ de ses échanges commerciaux internationaux, le Grand Est devient en 2020 la première région française, devant la Bourgogne-Franche-Comté (2 883 M€), l’Occitanie (2 799 M€) et la Nouvelle-Aquitaine (290 M€). Toutes les autres régions sont plus ou moins importatrices, plus comme l’Ile-de-France (- 49 789 M€), les Hauts-de-France (- 14 035 M€) ou Provence-Alpes-Côte d’Azur (-10 247 M€), ou moins, comme la Bretagne (- 548 M€).

En région, les 57,8 Mds€ d’exportations viennent surtout du Bas-Rhin (34%) et du Haut-Rhin (21,4%), loin devant la Moselle (17%) et la Marne (10%). Les deux départements alsaciens sont également fortement importateurs. Sur ce point, le Haut-Rhin (-462 M€) boucle 2020 avec un solde négatif, tout comme la Meurthe-et-Moselle (-860 M€). Les huit autres départements du Grand Est disposent d’un solde commercial positif. C’est notamment le cas de la Marne (1 726 M€), département qui pèse près de 57% du solde positif régional, devant la Moselle (1 027 M€) et les Ardennes (526 M€).

Les dix départements de la région subissent des baisses de leurs exportations. Notamment pour les plus fortes : 19% pour les Ardennes, 18% pour le Haut-Rhin, 15% pour la Moselle ou encore 14% pour les Vosges. La Meuse, l’Aube et le Bas-Rhin ont mieux résisté.

Gérard Delenclos