Informations régionales économiques et juridiques
129e année

La Région entre à hauteur de 24% dans la société de gestion Capital Grand Est

Finances. L’entrée de la Région Grand Est dans le fonds de gestion Capital Grand Est conforte le lancement de deux fonds d’investissement et d’amorçage pour les entreprises régionales d’un montant de 80 M€.

Capital Grand Est, société de gestion créée en 2012 sous l’impulsion de l’ancienne Région Alsace et qui depuis a évolué dans son partenariat comme dans son périmètre d’action, accueille la Région Grand Est dans un capital regroupant désormais le Crédit Mutuel Alliance Fédérale (41%), la Région Grand Est (24%), Capital Grand Est (24%), la Caisse d’Epargne (8%) et le Groupe Camacte (3%). Cette nouvelle configuration devra permettre un soutien aux entreprises régionales, notamment les entreprises innovantes, dans une période de recherches de fonds propres devenue plus difficiles. « Agir avec des partenaires privés engagés pour la relance et la reconquête de l’économie régionale est un engagement majeur pris par la Région dans le cadre du Business Act Grand Est », pour Jean Rottner, président de la région Grand Est, qui rappelle avec son fameux « coup d’avance » qu’il vaut mieux prévenir. Avec ce nouvel actionnariat, Capital Grand Est s’apprête à lancer deux nouveaux fonds pour relancer la dynamique de croissances des entreprises régionales.

Pour Nicolas Théry, Président du Crédit Mutuel : « Avec Capital Grand Est, nous sommes mobilisés pour aider les entrepreneurs du Grand Est à enjamber la crise et à accompagner le développement et l’emploi dans la région, dans une période de grande instabilité ».

Franck Favre, Camacte, Nicolas Théry, Crédit Mutuel, Florence Cirilli, Capital Grand Est, Jean Rottner, Grand Est, Bruno Deletré, Caisse d’Epargne, Lillla Mérabet, Grand Est.

De son côté, Bruno Deletré, Président du Directoire de la Caisse d’Epargne Grand Est Europe estime que « l’entrée de la Caisse d’Epargne Grand Est Europe dans Capital Grand Est confirme notre participation active à la dynamique collective de rebond de la région », quand Franck Favre, Président du groupe Camacte ajoute : « Notre objectif est d’accompagner et d’être un partenaire solide et durable du développement et de l’innovation de la Région Grand Est ».

40 MILLIONS D’EUROS POUR CROISSANCE 2

Croissance 2 est un fonds d’investissement en capital de développement d’un montant de 40 M€. Il est abondé par le Crédit Mutuel Equity (20,8 M€), par Bpifrance, la Caisse d’Epargne Grand Est et la Région Grand Est (5 M€ chacun), le groupe Camacte (3 M€), Harmonie Mutuelle (1 M€), Arpège Prévoyance et AG2R La Mondiale (pour 0,5 M€ chacune).
Différents investisseurs et dirigeants d’entreprises de la région investissent ensemble 1,8 M€.

Ce fonds vise des opérations de capital, développement, transmission, ou innovation technologique. Il intéresse le développement du tissu industriel et commercial de PME situées dans le Grand Est et dans des régions limitrophes dans la mesure où il s’agit de financer des projets susceptibles d’avoir un impact économique positif pour le Grand Est.

40 MILLIONS D’EUROS POUR CAP INNOV’EST 2

Cap Innov’Est 2 est un fonds d’amorçage doté également de 40 M€, composé de 70% de fonds publics venant du Fonds national d’amorçage, géré par Bpifrance (15 M€), et de la Région Grand Est (6,1 M€), et 30% de fonds privés (3 M€ du Crédit Mutuel Equity, 2 M€ du groupe Camacte, 1,5 M€ de la Caisse d’Epargne). Le solde provient d’autres institutionnels bancaires régionaux et divers investisseurs pour 2,4 M€.

Cap Innov’Est 2 vise les jeunes entreprises innovantes à fort potentiel de croissance, dans les secteurs de la santé, de la transition énergétique, de l’environnement, de l’industrie 5.0 ou de l’intelligence artificielle. Le fonds d’amorçage procèdera par tickets d’investissement compris entre 0,25 et 4 M€. La Région met ainsi plus de 11 M€ sur ces deux fonds d’un total de 80 M€ en direction des entreprises candidates et donc du développement économique régional.

Le mot de la fin pour Florence Cirilli, Directrice Générale de Capital Grand Est : « Notre souhait et notre vision pour l’avenir proche sont de faire rayonner ces entreprises du Grand Est en France et à l’étranger, de faciliter l’innovation et l’expertise de ces entreprises ».