Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Guise parie sur une attractivité nouvelle

Attractivité. Aux portes de la Thiérache, la ville natale de Camille Desmoulins s’est lancée dans un ambitieux programme de revitalisation de son centre-ville. Les travaux de la halle Marie-de-Lorraine entrent dans leur dernière phase quant à ceux du tiers-lieu, ils devraient s’achever à la fin de l’année prochaine.

DR

Retenue dans le programme national « Petite villes de demain », la commune de Guise n’a pas attendu le dispositif gouvernemental pour redynamiser son centre-bourg. Depuis 2015, la Cité des Ducs s’est engagée dans une démarche de revitalisation, soutenue, en sont temps, par le Fonds d’intervention pour les services, le commerce et l’artisanat (Fisac). Une option payante puisque selon la municipalité, les premiers résultats sont là : augmentation du nombre de commerces de proximité, amélioration du cadre de vie, consolidation des services publics…

Un investissement de 2,5 millions d’euros

Projet emblématique de la ville de l’Aisne, la réhabilitation de la halle Marie-de-Lorraine touche à sa fin. Dans quelques mois, le bâtiment dont le coût final des travaux s’élèvera à près de trois millions d’euros offrira 600 mètres-carrés aux activités des commerçants ambulants et 700 mètres carrés pour l’organisation de manifestations.

Place d’armes, le tiers-lieu « La Passerelle 70 » entame quant à lui sa mue. D’importants travaux vont être entrepris tout le long de l’année prochaine. À terme, le bâtiment de la communauté de communes de Thiérache Sambre et Oise (CCTSO) va accueillir sur ses 600 mètres-carrés un espace de coworking et une maison France Services. Le montant de l’investissement est estimé à 2,5 millions d’euros.

Stéphane Bourdier