Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Grand Reims : bientôt une marque de territoire

Développement. À travers son Projet de Territoire, le Grand Reims affiche plus que jamais l’ambition d’être un territoire d’audace, d’innovations et de référence. Ambition qui passe notamment par une « stratégie de marque » pour affirmer l’identité de la Communauté Urbaine.

Catherine Vautrin, présidente de la Communauté Urbaine du Grand Reims, et Pierre Georgin, vice-président délégué à la relance économique et à l’emploi. JR

La « marque » Grand Reims, c’est pour bientôt ! C’est d’ailleurs la première étape du Projet de Territoire adopté en juin dernier. Un cahier des charges est en cours d’élaboration et le lancement de l’appel d’offres destiné à définir la stratégie de marque de la collectivité est imminent car Catherine Vautrin, présidente de la Communauté Urbaine, entend « rattraper le temps perdu en raison de la crise sanitaire ».

Développement extérieur et sentiment d’appartenance

Avec cette « marque Grand Reims » il s’agit bien de « développer une approche globale de l’attractivité , en accompagnant tout à la fois le rayonnement économique, culturel, universitaire, touristique et résidentiel du territoire », explique la présidente. Cette marque de territoire partagé e aura vocation à favorisera le rayonnement extérieur de Reims et du Grand Reims, et à en renforcer le sentiment d’appartenance. Sa dénomination devrait être connue et présentée au cours du premier trimestre 2022. À cet effet, une direction de l’attractivité va être instaurée au sein de la collectivité.

Un poste de directeur en charge de l’attractivité est en cours de création, dont le futur titulaire, placé sous l’autorité du directeur général des services, aura pour mission de coordonner le travail des services de la collectivité dans le cadre de l’attractivité recherchée, mais également de coordonner l’action du Grand Reims et celle des autres collectivités parties prenantes à cette large stratégie de développement. Et, pour commencer, il va devoir organiser en décembre Les Assises de l’Attractivité, présentées comme l’événement fondateur de la démarche participative d’élaboration de la stratégie et de l’écosystème de marque dans lequel entre le Grand Reims.

Financement déterminé lors du budget 2022

Si cette nouvelle politique d’attractivité n’engendre pas de réformes particulières au sein de la collectivité, Catherine Vautrin a cependant souhaité évacuer toute polémique éventuelle quant à l’avenir de l’association Invest in Reims, dont le rôle actuel est de contribuer à l’implantation d’entreprises sur le territoire de la communauté urbaine.

« Invest in Reims n’est pas un sujet » a-t-elle affirmé, en précisant que la structure serait reprise en régie par le Grand Reims et intégrée à la direction du développement dans le cadre d’une meilleure coordination - ses 6 collaborateurs rejoignant ceux du Grand Reims - et qu’elle verrait sa mission élargie au développement endogène des entreprises du territoire, au tourisme, au résidentiel… Le budget annuel d’Invest in Reims s’élève à 600 000 € dont 70 % sont déjà pris en charge par le Grand Reims. Interrogée sur le coût plus général de ce nouveau pôle attractivité au sein de la communauté urbaine, Catherine Vautrin a précisé que les moyens nécessaires à son fonctionnement seraient définis dans le cadre du budget 2022 de la collectivité.

Jacques Rivière