Informations régionales économiques et juridiques
129e année

De nouveaux talents alliant architecture et champagne

Architecture. Les Universités d’été Architecture et champagne viennent de tenir leur quatrième édition. Organisées par la Maison de l’Architecture Champagne Ardenne (MACA), l’Ordre des Architectes et Châlons Agglo, ces universités d’été dédiées à l’architecture réunissent des étudiants du monde entier, et pas seulement spécialisés dans l’architecture.

Loge « Douelle ‘47 » ; M. Antonin Aubry, CONGY (51) : À partir de nombreux tonneaux issus de l’exploitation familiale, l’équipe a créé cette loge, créant un espace protégé des regards mais donnant vue à 360 degrés, dont la vue principale sur les vignes s’ouvre comme une scène prête à accueillir les événements oenotouristiques du vigneron. La référence au centre culturel Tjibaou de Renzo Piano en nouvelle calédonie est également citée par le parrain, Simon Teyssou. Équipe : Charlotte Moraine, Karolina Kubicova, Jean-Christophe Jouve ; Encadrant : Rémi Buscot.
Loge « Deux stères » ; Section locale de Cormoyeux, CORMOYEUX (51) ; Participants : Valentine Maquin, Morgan Dannenmuller, Mohamad Hasan. Encadrant : Vanille Joséphine. Située en hauteur à l’entrée du village, la parcelle accueillant la loge donne à la fois sur les vignes tout autour, les toits du village en contre-bas et le grand paysage lointain. La loge cadre cette vue magnifique, à toutes ces échelles, tout en accueillant des espaces de repos, d’assises et de bar pour les dégustations, faits par les évidements de ce cadre rempli d’éléments de réemploi de bois, de craie.
Participants : Maria José Chacon, Eluckkiya Angalakurichi, Boris Suty, Nora El Assaad ; Encadrant Florent Revel
Association Fontaine en ébullition, FONTAINE SUR AY (51) : Sur ce terrain très en pente, l’équipe propose une grande terrasse accessible du haut permettant de profiter à plusieurs du paysage et de réunions au cœur des vignes. S’installant au-dessus de la terrasse, des portiques métalliques issus du réemploi viennent soutenir la toiture faite à partir d’une roue de pressoir recouverte de planches de bois brutes récupérées, disposées comme des tuiles sur une charpente vrillée.
Participants : Horia Batthi, Charlotte Massucco, Fahé Yacoub Abdallah Pouhé, Romain Arnal Encadrant : Cécile Demilly. 
Loge « La canopée » ; Champagne Beaumont des Crayères, MARDEUIL (51) ; À partir de troncs d’arbres bruts fournis par le vigneron, l’équipe a répondu aux mots du programme comme audace et légèreté en créant ce nuage de bois en lévitation, laissant la vue vers le ciel et créant un signal élégant dans les vignes accueillant les dégustations de champagne.
Participants : Lyna Lmakhlaf, Allan Soares, Jérémie Lyseck ; Encadrant : Camille Lemeunier
Loge « Ornithologe » ; EARL de Présentin, SPOY (10) : Cette loge aux multiples éléments réguliers et répétitifs vient s’installer sur le toit d’une loge existante semi-enterrée, offrant assises, repos et cadrage sur le paysage alentour. Ce cube fait de multiples facettes identiques a été évidé pour créer la vue sur le ciel et les oiseaux, sur la vue du paysage

« Ces Universités, qui se tiennent sur 15 jours, sont ouverts à tous ceux qui ont une appétence, un intérêt pour le projet », explique Céline Coudrot, directrice de la MACA.

« Il peut y avoir aussi bien des étudiants en génie civil, en charpentes et menuiseries, en tourisme ou en agronomie. Leurs regards différents apportent d’ailleurs une plus-value aux projets », détaille-t-elle. L’objectif est de créer des loges de vigne (construction modeste en pierre, née au XVIe siècle, pour abriter le vigneron) en collaboration avec les viticulteurs des parcelles sur lesquelles elles seront installées : « Les étudiants construisent leur loge avec des matériaux apportés par le vigneron et ré-employés dans une optique de développent durable et de cercle vertueux. Ils n’emploient que des matériaux nobles : bois, verre, acier. ».

Une fois installée dans les parcelles, la loge est cédée au vigneron un an après. « C’est lui qui ensuite va l’entretenir, l’assurer et la faire vivre surtout, en développant l’œnotourisme. C’est dans cette optique que les loges ont été conçues, pour que les touristes se les approprient. » Ces Universités d’été sont les seules en architecture où les étudiants peuvent, en l’espace de 15 jours, concevoir un projet, le dessiner, le construire puis l’installer sur site.

« Ces projets s’inscrivent dans le paysage. Ils sont réfléchis en rapport avec lui, c’est pourquoi des chercheurs européens de l’UNESCO sont venus observer ces Universités pour imaginer les développer ailleurs », se félicite Céline Coudrot. Pour admirer les 18 loges précédemment conçues, possibilité est bien sûr de se rendre sur place, dans les vignes, mais une exposition photo est également organisée à la MACA, à Châlons-en-Champagne.

Pour plus d’informations : https://ma-ca.org/ateliers-architecture-champagne/

Nastasia Desanti