Informations régionales économiques et juridiques
129e année

CVE investit dans une centrale photovoltaïque à Regniowez

Energie. Retenu par le Conseil départemental des Ardennes pour la réalisation d’une centrale photovoltaïque (23,21 MWc de puissance) sur l’ancienne base de l’Otan, CVE mettra trois ans pour mettre ce projet en oeuvre.

L’ancienne base de l’Otan à Regniowez telle qu’elle apparaîtra en 2025 avec les
80 000 m2 de panneaux photovoltaïques.
Pascal Rémy

Connu pour créer les modèles énergétiques de demain, le groupe provençal CVE (Changeons notre Vision de l’Energie) va investir 16 millions d’euros dans un projet d’installation d’une centrale photovoltaïque au sol d’une puissance de 23,21 MWc sur des zones imperméabilisées de l’ancienne base de l’Otan à Regniowez. Lauréat parmi 16 autres offres de l’appel à projets lancé en février par le Conseil départemental des Ardennes pour développer l’énergie solaire sur le territoire, CVE mettra trois ans pour concrétiser ce projet sur le terrain.

D’ici au début du chantier prévu en juillet 2024, la phase de développement et de pré-construction comprendra la création d’une société de projet, le dépôt et la possession d’un permis de construire, le montage financier du programme, l’obtention d’un tarif de rachat de l’électricité auprès de la Commission de Régulation de l’Energie, l’étude d’impact, l’instruction et l’enquête d’utilité publique, la protection et la gestion des milieux naturels, la mise en place d’un site internet et à une communication accessible à tous, les ateliers de concertation avec les acteurs du territoire sur des thèmes comme l’insertion paysagère et les enjeux des énergies renouvelables ou encore l’évacuation des terres inertes présentes sur le site.

40 000 panneaux sur 80 000m2

Ce dense programme permettra à terme de produire l’équivalent de l’alimentation de 6 200 foyers, correspondant à la fourniture électrique de 16 275 Ardennais. La future centrale sera réalisée sur une superficie totale clôturée de 64,5 hectares artificialisée, dont 22,5 ha pour la seule centrale photovoltaïque. Un bail emphytéotique va être prochainement signé avec le groupe CVE pour une durée d’exploitation de 40 ans. 40 000 panneaux seront installés sur place, soit une surface de 80 000 m2.

La connexion du futur parc au réseau électrique nécessitera un raccordement de 18 kilomètres sur un poste source, servant de point d’injection. Bouygues Energies & Services assurera la construction et une partie de la maintenance pourrait aussi être sous-traitée à des PME ardennaises. Dix emplois équivalents temps plein seront créés durant le chantier.

Associer les acteurs locaux

« Cette solution engendrera, par ailleurs, des retombées économiques locales fortes en terme de loyers, taxes et aussi d’emplois. Une excellente opportunité pour le Département, Ardennes Thiérache, la Région et les trois communes concernées par le projet : Regniowez, Taillette et Eteignières » explique Noël Bourgeois, le président du Conseil départemental. La collectivité recevra une recette annuelle de 300 000 euros en tant que propriétaire du site. Le groupe marseillais CVE (76 millions d’euros de chiffre d’affaires, 240 personnes employées dont 180 en France) est un producteur d’énergie verte locale et décentralisée qui cherche à développer des moyens de production d’énergie renouvelable au plus près des consommateurs, des entreprises et des collectivités.

Il dispose d’un parc de plus de trente centrales au sol réalisées ou en cours de construction. « Nous sommes capables de porter l’ensemble d’un projet depuis le développement jusqu’à l’exploitation et la fourniture d’énergie en passant par la construction et le suivi environnementale. Cela en intégrant des équipes de financement et d’ingénierie et des bureaux d’études sur toute la chaîne de valeur », précise Fabien Martel, responsable de développement de CVE. Dans la région champardennaise, l’entreprise travaille déjà sur des projets de méthanisation avec Ardennes Métropole ou en lien avec la communauté de communes du sud marnais sur un projet de centre photovoltaïque à Marigny (30 MW).

Pascal Remy