Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Château-Thierry se dote d’un Contrat territorial d’accueil et d’intégration

Collectivité. Lundi 14 mars, la sous-préfète de Château-Thierry et référente départementale de l’intégration dans l’Aisne, Fatou Mano, et le maire de la « Cité poétique », Sébastien Eugène, ont paraphé ce document, dont l’objectif est de favoriser l’intégration des étrangers primo-arrivants sur le territoire.

Ce Contrat territorial d’accueil et d’intégration (CTAI) a été imaginé en 2019 afin d’associer plus étroitement l’État - responsable de l’admission des étrangers en situation régulière en France - et les collectivités territoriales, qui « détiennent les compétences clés pour réussir leur intégration », notamment en matière d’action sociale et de formation professionnelle.

« Dès 2021, la commune de Château-Thierry s’est portée volontaire dans le cadre de l’opération Apagan en proposant des logements pour l’accueil de familles évacuées d’Afghanistan suite à la prise de Kaboul par les Talibans », rappelle la préfecture de l’Aisne.

Les étrangers en situation régulière sont considérés comme des primo-arrivants, pendant cinq ans, dès lors qu’ils sont signataires d’un Contrat d’intégration républicaine (CIR). Le CTAI de Château-Thierry « fait suite aux sept autres CTAI signés en 2019 par les communes de Laon, Soissons, Pinon, Essômes-sur-Marne, Anizy-le-Grand, Hirson et Sissonne qui ont mobilisé un financement de l’État de près de 305.000 euros ».

Stéphane Bourdier