Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Brigitte Klinkert a signé six Contrats d’Engagement Jeunes

Aménagement. Ministre déléguée auprès de la Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Brigitte Klinkert était, mardi dernier, dans les Ardennes à l’occasion du lancement national du Contrat d’Engagement Jeunes (CEJ).

Brigitte Klinkert, au centre, en compagnie des signataires du contrat. Pascal Rémy

La Ministre a signé dans les locaux de Pôle Emploi les six premiers CEJ en vigueur dans les Ardennes. Ils permettront à des jeunes de moins de 26 ans, en situation de décrochage scolaire et loin de l’emploi, de bénéficier d’un accompagnement spécifique durant un an en vue de trouver une activité professionnelle par la suite.

« Ils vont bénéficier d’un suivi personnalisé intensif de 15 à 26 heures d’accompagnement par semaine et compteront sur l’aide de Pôle emploi, de la Mission locale et de leurs partenaires pour co-construire leur projet », indique la représentante de l’Etat chargée d l’insertion, avant de préciser qu’une allocation maximale de 500 euros par mois sécurise une démarche qui donnera la possibilité aux six jeunes concernés de découvrir et d’être formé à un métier et d’effectuer des stages en entreprises.

Bell’Occas crée un atelier de vente de textiles seconde main

La Ministre s’est ensuite rendue à Auvillers-les-Forges au sein de la structure d’insertion par l’activité économique « Bell’Occas », créée en 2006 et portée par le Groupement d’Économie Solidaire « Coopélis ». Christophe Felzine, son dirigeant, a présenté cette ressourcerie spécialisée dans la collecte, le tri, la réparation et la remise en état et enfin la vente d’objets comme les meubles, le linge, l’électroménager ou la vaisselle et employant 81 équivalents temps plein en insertion plus une quinzaine de permanents à Auvillers-les-Forges, Rethel et Vouziers et Charleville-Mézières. À cela, Bell’Occas va bientôt ajouter un nouveau maillon à cette chaîne de production en créant à Charleville-Mézières où existent déjà deux boutiques, un centre de transformation textile qui réfectionnera des vêtements invendus dit upcyclés pour en tirer de nouvelles gammes qui seront commercialisées dans un magasin de seconde main. Pour cette opération, Bell’Occas a bénéficié d’une subvention de l’Etat de 79.735 euros et d’une aide financière de 112.735 euros de l’Ademe.

« Sous peu, on ouvrira aussi une matériauthèque à Auvillers-les-Forges », a annoncé Christophe Felzine. Mise au courant que la mobilité restait un frein à l’emploi en Thiérache pour les demandeurs d’emploi, Brigitte Klinkert a rappelé que « des aides de l’Etat pouvaient être envisagées pour passer le permis ». Elle a, ensuite, conclu sa journée ardennaise en s’entretenant avec Noël Bourgeois, Président du Conseil départemental des Ardennes, pour évoquer le déploiement du Service public de l’insertion et de l’emploi (SPIE).

Pascal Remy