Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Ardenne Métropole prépare le terrain pour l’extension d’Amada

Développement. La communauté d’agglomération Ardenne Métropole a décidé de donner un coup d’accélérateur au programme d’extension et de réaménagement de la zone d’activités économiques de Mohon à Charleville-Mézières imaginé, dès 2020.

Ardennes Métropole prépare le terrain pour l'extension d'Amada
Ardenne Métropole veut accompagner Amada dans son projet d’extension de son site carolomacérien. (Crédit : P. Rémy)

Cette zone très dynamique regroupe, aujourd’hui, une trentaine d’entreprises et près de 600 emplois. Mais, elle ne présente plus aucune disponibilité foncière alors que les demandes sont récurrentes sur ce secteur géographique. Nombreux sont, en effet, les porteurs de projet désireux de s’y implanter, d’y transférer leur activité ou de se développer sur place. Ce qui est notamment le cas du fabricant japonais de machines-outils Amada lequel n’a jamais caché son intention d’étendre ses activités sur son site actuel où plus d’une centaine de salariés sont employés. Le programme porté par Ardenne Métropole permet donc l’intégration des ambitions du groupe. D’abord en répondant au besoin réel de surfaces d’accueil d’activités économiques tout en lui assurant une accessibilité pertinente à l’ensemble des espaces et une parfaite intégration dans l’environnement urbain immédiat.

Une véritable vitrine économique au sud du chef-lieu

Pour mettre ce plan en œuvre, la collectivité locale a confié à Protéame la concession d’aménagement de la ZA de Mohon pour une durée de huit ans. La SEM carolomacérienne avec l’aide de Citadia et du cabinet d’Etudes Dumay est chargée d’identifier les possibilités et conditions d’optimisation du foncier afin de préserver les activités économiques existantes et d’en développer d’autres. Et de répondre à la volonté d’agrandissement du groupe Amada qui est depuis plus de 40 ans un des grands acteurs industriels du territoire, fabriquant ici des machines de découpe laser et de poinçonnage.

23 hectares de terrains supplémentaires

Il est ainsi question de viabiliser une vingtaine d’hectares, de créer une voirie de désenclavement et d’étudier la requalification des espaces non utilisés en arrière de périmètre. Le bilan d’aménagement prévisionnel fait état d’un investissement total de 9,85 millions d’euros avec une participation résiduelle d’Ardenne Métropole à hauteur d’environ 5 millions d’euros. Le projet global vise à ajouter 23 hectares de foncier aux 27 hectares existant de manière à faire de l’entrée sud de Charleville-Mézières une véritable vitrine économique apte à intéresser des investisseurs locaux mais aussi extérieurs.

Pascal Remy