Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Alerte aux feux de forêt dans l’Aisne

Sécurité. La préfecture de l’Aisne et l’Office national des forêts (ONF) ont lancé ensemble une alerte aux feux de forêt. Les conditions météorologiques accroissent nettement les risques de départ de feux dans les massifs forestiers, dont le département est largement pourvu. Tout le monde est invité à la vigilance et au respect des interdictions.

Alerte aux feux de forêt dans l'Aisne
(Crédit : Pixabay)

La conjugaison de la sécheresse qui perdure et de la canicule qui sévit à nouveau, c’est à-dire de sols chauds et secs, de plantes desséchées et de températures élevées, est effroyablement propice au déclenchement d’incendies. Les autorités estiment que ce risque atteint un niveau très élevé dans l’Aisne à partir de jeudi jusqu’au dimanche 7 août.

Elles appellent tout le monde à la plus grande prudence. Des précautions sont prises avec une vigilance accrue de tous les acteurs qui interviennent en forêt. Les chantiers sont très surveillés et si possible différés. Des unités de sapeurs-pompiers sont en alerte et peuvent être parfois pré-positionnées dans des endroits repérés comme étant particulièrement à risque.

Conseils essentiels

Pour sa part, l’ONF poursuit une campagne insistante de sensibilisation du public, notamment des promeneurs, randonneurs, cyclotouristes et vététistes, susceptibles d’aller en forêt et d’y passer du temps. Sur la page d’ouverture de son site, il les alerte : « Durant l’été et en période à risque, les communes et les préfectures peuvent décider de fermer l’accès à la forêt. Avant tout projet de promenade en forêt, consultez le site de la préfecture ou de la commune » concernées.

L’ONF ne se lasse pas de répéter les interdictions, même les plus évidentes, comme de ne pas allumer de feu dans les bois, forêts, landes et maquis et jusqu’à 200 m de distance ou aussi de ne pas fumer dans ces endroits. Il recommande, en cas d’incendie, de rester éloigné, de prévenir les pompiers en appelant le 18 ou le 112, de localiser avec précision le lieu, soit par les numéros de parcelles affichés aux carrefours, soit par les coordonnées GPS via un smartphone, et surtout de ne pas boucher ou encombrer les voies d’accès.

Florent Leclercq