Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Aisne : Le « doyen » Paul Girod est décédé

Collectivité. L’ancien président du conseil général de l’Aisne et doyen des maires de France est décédé, hier, à l’âge de 90 ans. Celui qui fut notamment le fondateur de l’agence départementale de promotion économique « Aisne développement » était un ardent défenseur de sa région.

Paul Girod, à gauche, recevant la médaille de la Préfecture de l’Aisne. vuduchateau.com

Élu en 1958, il a détenu pendant 63 ans les clés de la mairie de Droizy, ce qui faisait de lui le maire français depuis le plus longtemps en exercice. Paul Girod est décédé, hier, dans son petit village situé à une dizaine de kilomètres de Soissons. Conseiller général de l’Aisne (1972-2001), conseiller régional de Picardie (1973-1988), puis sénateur (1978-2008), cet ancien agriculteur était une personnalité politique incontournable du territoire. Il a, par ailleurs, présidé, de 1998 à 2011, le Haut comité français pour la défense civile, association d’intérêt général qui œuvre à la sureté nationale.

Président du conseil général de l’Aisne de 1988 à 1998, il a marqué la collectivité territoriale en créant, notamment « Aisne développement », bras armé du département en matière d’attractivité économique. Le président du conseil départemental de l’Aisne, Nicolas Fricoteaux, a fait part de son « immense tristesse » à l’annonce de sa disparition. « Empreint des richesses et des valeurs du monde rural, Paul Girod fut un grand ambassadeur de l’identité axonaise. Au sein du Parlement, en sa qualité de vice-président du Sénat, il a toujours mené le combat pour l’aménagement équilibré du territoire et porté la voix de la France des provinces. »

Stéphane Bourdier