Informations régionales économiques et juridiques
129e année

À Châlons-en-Champagne, Le Cadran, nouvel outil de développement du territoire

Développement économique. Châlons Agglo (regroupant 46 communes pour 80 000 habitants) vient de se doter d’un nouvel outil dans le but de renforcer sa démarche stratégique en termes de développement économique. Cadran, c’est son nom, est un observatoire de l’attractivité des territoires, basé sur 120 indicateurs différents et destiné à se développer dans de nombreuses autres agglomérations.

Le Cadran se veut être un outil stratégique pour les collectivités territoriales. ND

Qu’on se le dise, Châlons Agglo, regroupant 46 communes pour 80 000 habitants, se donne les moyens pour accroitre son développement économique. Pour cela, elle est la première ville à passer un contrat avec les deux sociétés créatrices du premier observatoire de l’attractivité des territoires « Le Cadran », toutes deux bretonnes et basées à Lorient : « Ciré Jaune » et « SixFoisSept ».

122 indicateurs

Basé sur la data science et grâce à 122 indicateurs, « cet outil de pilotage doit permettre à Châlons Agglo de suivre l’impact des actions mises en place et d’orienter au mieux sa stratégie de territoire, jusqu’à l’horizon 2026 », indique Jacques Jesson, le président de Châlons Agglo. « C’est important de se doter d’un tel outil pour identifier les pistes d’amélioration mais aussi d’avoir une vision globale, un état des lieux du territoire », poursuit-il.
La spécificité de Cadran est de comparer des communes similaires grâce à un important nombre d’indicateurs, aussi variés que l’âge moyen des habitants, leur sexe, les secteurs professionnels représentés, mais aussi la géographie, le nombre d’entreprises, de médecins, les services proposés ou encore la connectivité. « Les territoires ont une carte à jouer pour valoriser leur spécificité et leurs facteurs d’attractivité. Plus qu’un classement, nous avons eu envie de pousser le concept pour déployer un observatoire unique, qui se fonde sur des indicateurs vérifiés. Nous consolidons 26 sources de données officielles (Ministères, Météo France) et ne sélectionnons que celles qui sont à 100% actualisées et exhaustives sur tout le territoire », explique Sophie Guérin, directrice de la Datascience chez SixFoisSept. « Nous avons aussi regroupé les intercommunalités similaires via une méthode d’intelligence artificielle basée sur 17 critères précis. Au-delà de la mesure, Le Cadran propose l’action : il dresse le portrait du territoire à travers une analyse complète et graphique », poursuit-elle.

« Les territoires ont une carte à jouer pour valoriser leur spécificité et leurs facteurs d’attractivité. Plus qu’un classement, nous avons eu envie de pousser le concept pour déployer un observatoire unique, qui se fonde sur des indicateurs vérifiés. »

Le Cadran est mis à jour mensuellement, afin que les EPCI signataires du contrat, puissent étudier leurs données réactualisées, mais aussi celles des villes de même type qu’elles. Il ressort ainsi de l’outil, que Châlons Agglo est comparable à Laval Agglo ou la communauté urbaine de Limoges, par exemple. Dans le détail, l’agglomération est 34e sur 94 dans son groupe similaire, avec un score d’attractivité de 3,3 / 5. À quoi cela correspond-il exactement ? « Avec 3 musées et 167 restaurants, l’agglomération de Châlons-en-Champagne marque des points en matière de loisirs, mais avec 60 médecins généralistes sur une moyenne de groupe de 88, l’offre peut encore s’améliorer », détaille Sophie Guérin.

Un objectif atteint en termes d’enseignement supérieur

En matière d’économie, avec un score de 3,6/5, Châlons Agglo est légèrement au-dessus du score moyen du groupe à 3,4/5. Ses atouts : une très bonne connectivité, avec 113 antennes 4G et un taux de couverture de 72% par la fibre. Le nombre d’étudiants a aussi augmenté ses dernières années, pour atteindre l’objectif que c’était fixé la collectivité. « Avec 3 000 étudiants dans le supérieur, c’est une vraie réussite dans le développement de nos campus », se félicite Jacques Jesson. En revanche, son indice de santé des sociétés est de 2,8/5 contre 3/5 dans son groupe. En effet, sur les douze derniers mois, 78 sociétés ont été radiées quand 155 ont été créées (contre 214 dans le groupe de référence). « Toutes ces données existent, à nous de savoir les utiliser », relève pour sa part Martine Carrieu, directrice de la mission Stratégie de Territoire. L’axe majeur pour l’utilisation des données est le dynamisme économique. « Nous savons par exemple que 11 000 salariés viennent travailler à Châlons mais n’y habitent pas. Cette notion d’attractivité du territoire, nous devons la travailler, en veillant à ce qu’il y ait les logements et les infrastructures nécessaires pour attirer les familles, faire en sorte qu’elles s’installent sur le territoire et qu’elles y restent », soulève Martine Carrieu.
Toutes les données du Cadran sont verrouillées, seules les collectivités ayant souscrit un contrat avec les sociétés Ciré Jaune et SixfoisSept y ont accès, les données de « la carte d’identité » de l’EPCI restent en revanche ouvertes à tous. Sans donner le montant du contrat, Châlons Agglo a précisé que cela avait « coûté nettement moins de 10 000 euros, mais que cela restait un investissement sur l’avenir, le but étant d’adapter la stratégie du territoire et de l’affiner sur plusieurs années ».

Nastasia Desanti