Informations régionales économiques et juridiques
130e année

7,4 M€ supplémentaires accordés à la voirie départementale

Infrastructures. Réuni pour la première session budgétaire de l’année 2022, le Conseil départemental des Ardennes a dégagé un budget supplémentaire pour le réseau routier.

3,7 M€ vont être destinés à la rocade de Charleville-Mézières. DR

Le conseil départemental des Ardennes s’est consacré au vote des comptes administratifs et de gestion en répertoriant l’ensemble des dépenses et recettes 2021 avant d’examiner le budget supplémentaire pour 2022, lequel reprend les résultats budgétaires de l’exercice précédent. En effet, les prévisions inscrites au Budget primitif peuvent être modifiées en cours d’exercice par l’assemblée à travers la Décision modificative n°1.

Poursuite des efforts de rigueur pour se désendetter

« Pour résumer ces données budgétaires, je rappelle que l’exercice 2021 se solde par un excédent global de 34,1 M€ pour le budget principal, sur lesquels le financement des restes à réaliser représente 4,44 M€ . Soit un résultat net à affecter au budget supplémentaire de 29,7 M€ », précise Noël Bourgeois, président du Département, en démarrant les travaux. Ce résultat positif est lié à des recettes exceptionnelles (droits de mutation, fonds de stabilisation...) et aux efforts entrepris par le CD08 pour maîtriser ses dépenses, notamment de fonctionnement. Noël Bourgeois a d’ailleurs prévenu : « Nous allons poursuivre nos efforts de rigueur afin de dégager de nouvelles marges de manœuvre pour préparer l’avenir. »

La prudence budgétaire qui caractérise la gestion du Département depuis 2017 a permis d’engager un désendettement rapide et significatif de 215,7 M€ en 2017 à 168,3 M€ fin 2021 et de baisser la dette auprès des tiers de 120 M€ à 45 M€. Mais aussi d’assumer les coûts imposés par l’Etat à la collectivité, estimés à environ 14 M€, les trois dernières années.

« Et cela en dépit des aléas et surcoûts enregistrés notamment au titre des dépenses supplémentaires liées à la pandémie (7,5 M€), de la baisse régulière des dotations et compensations de l’Etat, et de l’absence de tout levier fiscal propre, dont nous avons entièrement perdu la maîtrise notre capacité de désendettement est passée de 6,4 à 3,6 années », constate Noël Bourgeois. Ce bilan chiffré positif s’accompagne d’un taux de réalisation de près de 80% des investissements de la collectivité. Plus de 38 M€ d’investissements ont ainsi été réalisés en 2021. Contre 30 M€ en 2020 et 26 M€ en 2019.

Nouveaux ajustements en 2022

L’excédent budgétaire permettra de réduire le recours à l’emprunt de 11,5 M€ et de le consacrer à plusieurs autres domaines. 1,35 M€ en prévision de la hausse des coûts de l’énergie dans les collèges (450 000 €) et les bâtiments départementaux ( 900 000 €). 1,8M€ serviront au financement des revalorisations salariales des professions exposées au cours de la crise sanitaire (assistants familiaux, psychologues, éducateurs spécialisés, aides à domicile...). 7,4 M€ supplémentaires sont fléchés pour des travaux de voirie, ce qui portera à 19,6 M€ le budget 2022 en la matière, soit le plus important depuis plusieurs années : 5 M€ en 2018, 11 M€ en 2019, 12 M€ en 2021). Au total, les crédits d’investissement pour le réseau routier s’élèveront à 25 M€ : 19,6 M€ pour la voirie départementale et 5,3 M€ pour les projets structurants.

500 000€ seront réservés aux contrats de territoire afin de contribuer au développement harmonieux de projets des intercommunalités. Enfin, 3 M€ ont été mis de côté pour des dépenses imprévues en fonctionnement et 1,7 M€ pour des dépenses imprévues en investissement, afin de répondre aux éventuels besoins (énergie, hausses des dépenses sociales, solidarité avec l’Ukraine) En conclusion, pour le Président du CD08 : « Ce budget supplémentaire permet, grâce aux efforts passés et que nous devons continuer de fournir, d’augmenter notre nécessaire intervention au bénéfice des Ardennais, sur des domaines essentiels ». Lors de la réunion, un budget de 30 000 € a aussi été voté pour financer des actions humanitaires, qui seront menées par les organismes et associations venant en aide à la population et aux réfugiés d’Ukraine.

Pascal Remy