Informations régionales économiques et juridiques
130e année

600.000 euros pour renflouer la base de loisirs d’Axo’plage

Loisirs. Début décembre, le conseil départemental a voté l’attribution de crédits anticipés pour renflouer les caisses du syndicat mixte de l’Ailette et de la Bièvre qui gère la base nautique d’Axo’plage, celle de Cap’Aisne et la vélo-voie verte. En 2020, le conseil départemental avait déjà accordé une avance de 650.000 euros.

La Majorité, qui a défendu l’attribution des crédits supplémentaires, a fait valoir les conséquences de la crise sanitaire et les conditions météorologiques estivales capricieuses. Pire, alors que la situation était déjà compliquée, un épisode de pollution de l’eau a encore interdit la baignade pendant plusieurs jours. Enfin, des difficultés de recrutement de maîtres-nageurs ont également retardé l’ouverture du nouvel Aqua-park. De son côté, l’Opposition n’a cessé d’affirmer que le déficit n’était autre que le résultat d’une mauvaise gestion.

Ce qui est certain et qui ne peut être soumis à interprétation, c’est le résultat. En moins de deux ans, la collectivité s’est vue attribuer plus d’un million d’euros d’avances pour assurer les frais généraux de fonctionnement et de structure des espaces de loisirs dont elle assure la gestion répondant à une baisse inédite de la fréquentation.

60% de baisse de la fréquentation

Les chiffres de fréquentation ont atteint des niveaux inédits depuis l’inauguration de l’aire de loisirs en 2007. En 2019, 100.000 personnes avaient profité des espaces de baignades et de divertissement. L’année suivante, entre deux confinements, ils n’étaient plus que 36.000. Cette année, la fréquentation a encore baissé, entérinant des chiffres de baisse de fréquentation de l’ordre de 60%.

Lucie Brasseur