Informations régionales économiques et juridiques
129e année

109,3 millions d’aides dans la Marne

Relance. Dans la Marne, le plan de relance a bénéficié à 419 lauréats (sur 577 dossiers) au 1er juillet 2021. Le territoire le plus aidé est sans surprise celui de Reims. Sur les 240 dossiers initiés, 168 ont d’ores et déjà été accepté (pour 34,3 millions d’euros d’aides).

109,3 millions d’aides dans la Marne.

Au 1er juillet 2021, 38 sont encore à l’instruction, trois en cours de montage, 16 déposés et 15 ont été rejetés. À Châlons-en-Champagne, 154 dossiers ont été initiés, 23 sont encore en instruction, 7 ont été rejetés et 115 ont été lauréats du plan de relance.

Ils sont en cours de notification pour un total d’aides de 57,3 M€ dont 41 M€ du Ministère des Armées. Sur le secteur d’Epernay 120 dossiers ont été initiés pour 7 rejets. 14 ont été déposés, 11 sont en cours d’instruction et 87 lauréats ont été retenus pour un montant d’aides de 13,7 M€. À Vitry-le-François, sur les 63 dossiers initiés 49 ont été retenus pour un total d’aides de 4 M€. Quatre sont encore à l’instruction et trois ont été rejetés.

52 projets industriels

Concernant l’aide à l’investissement de transformation vers l’industrie du futur dans la Marne, 52 projets portés par 38 entreprises marnaises (Toutes les PME et ETI qui exercent une activité industrielle y étaient éligibles), pour l’essentiel des PME, ont été lauréats de cet AAP. Les projets retenus représentent des montants compris entre 5 500 € à 3,3 M€, pour une moyenne d’investissement par projet de 391 000 € et des taux accordés de subvention qui varient entre 9 et 40 % de l’assiette éligible.

Le montant global des investissements favorisés par cette mesure France Relance est de 20,3 M€ dans la Marne. 22 de ces projets concernent l’arrondissement de Reims, 16 à Châlons-en- Champagne, 13 dans l’arrondissement d’Epernay et un à Vitry-le-François. Pour rappel, l’aide prend la forme d’une subvention pour l’acquisition d’un bien inscrit à l’actif immobilisé et affecté à une activité industrielle sur le territoire français, lorsque ce bien concerne par exemple les équipements robotiques et cobotiques, les équipements de fabrication additive, les machines de production à commande programmable ou numérique ou des équipements de réalité augmentée et de réalité virtuelle utilisés pour des opérations de conception, de fabrication, de transformation ou de maintenance.

Le guichet 2021 d’aide en faveur des investissements pour la transformation des PME et ETI industrielles vers l’industrie du futur a fermé le 12 mai 2021 et l’ensemble des crédits alloués à cette mesure ont été attribués.

Benjamin Busson