Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Les vins et spiritueux français font mieux qu’en 2019

Vin. Les exportations au premier semestre de vins et spiritueux français progressent de 8% en valeur par rapport à 2019. Les Etats-Unis pèsent 28% de ce marché.

Les vins et spiritueux français font mieux qu’en 2019. Pixabay

Dans un contexte international qualifié d’incertain par les experts, les exportations de vins et spiritueux français, au premier semestre (7,25 milliards d’euros), font mieux qu’un an auparavant (+42,8%), mais surtout progressent de 8,6% par rapport au premier semestre 2019. La quasi-totalité des régions françaises et des catégories de produits connaissent cette reprise en valeur, comme en volume (+3,4%). La reprise des achats concerne l’ensemble des régions du globe.

La France réalise ainsi un chiffre d’affaires semestriel de 2,3 Mds€ avec l’Amérique, dépassant le niveau de 2019. Ce chiffre est de 1,7 Mds€ avec l’Asie, avec une forte augmentation en Chine et en Corée du Sud. Dans l’Union Européenne à 27 membres, donc à présent sans le Royaume-Uni, le chiffre d’affaires du premier semestre est également en progression comparativement à 2019. Les autres pays européens connaissent également une reprise de leurs achats, avec cependant un retard pour le Royaume-Uni (680 M€) de l’ordre de 0,6%.

28% des exportations vers les Etats-Unis

Prenant en compte le déficit annoncé de la récolte 2021, la Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux (FEVS) souligne la fragilité de ces résultats pour encore d’autres raisons : « Depuis le mois de mars, nous avons vu nos exportations stimulées par la résolution provisoire du contentieux euro-américain sur l’aéronautique et par une reprise post-Covid. Les exportateurs ont anticipé les baisses de récolte à venir. L’avenir est incertain dans un contexte de crise sanitaire qui n’est pas encore achevée ».

Les chiffres-clés du premier semestre 2021 annoncent un total des exportations de 7,25 Mds€, dont 4,9 M€ pour les vins et 2,2 Mds€ pour les spiritueux. Comparativement à 2019, la progression est de 8% pour l’ensemble, de 11% pour les vins, de 3% pour les spiritueux et de 42% pour les vermouths. La progression des vins tranquilles et des vins mousseux (dont 90% pour le Champagne en valeur) est identique, aux alentours de 11%.

Les Etats-Unis (2 Mds€) couvrent 28% des exportations du premier semestre 2021, avec une progression sur 2019 de 11%. Parmi les cinq premiers clients mondiaux, le Royaume-Uni enregistre une baisse de près de 1%. Dans l’ordre, la Chine progresse de 22% et l’Allemagne de 3%. Singapour recule de 6%.

Gérard Delenclos