Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Les Vignerons Indépendants consolident leur stratégie

Champagne. La Fédération régionale des Vignerons Indépendants de Champagne compte 405 adhérents et pèse 16 millions de bouteilles.

Benoit Lemaire, Directeur général, Christine Scher-Sévillano, vice-présidente et Yves Couvreur, président de la Fédération des Vignerons indépendants de Champagne, développent les services et l’accompagnement de leurs adhérents.

Soutenir, accompagner, développer. Telle sera bientôt la devise stratégique de la Fédération des Vignerons Indépendants de Champagne, rappelée par son président, Yves Couvreur, lors de son assemblée générale. Un rendez-vous particulier, au sortir d’une année 2020 pas comme les autres pour la Champagne. Crise du Covid, rendements à la baisse, prise d’autonomie vis-à-vis du SGV, mais aussi arrivée dans de nouveaux locaux, recrutement d’une équipe dirigeante et mise en place de nouveaux services... L’exercice 2020-2021 restera, quoi qu’il advienne, une année charnière pour la Fédération champenoise.

« Aujourd’hui il n’est pas évident d’être indépendant. Cela représente beaucoup d’investissement et nous portons plusieurs casquettes : celles de la vigne, du vin, du commerce et de l’administratif », souligne Yves Couvreur. « Il faut donc chercher le bon équilibre pour trouver un bon modèle économique ». Fidèle à son credo, « rester unis pour rester uniques », la Fédération champenoise met en place des services et des accompagnements pour permettre à ses adhérents de rester plus forts ensemble.

« Il s’agira de porter la voix de nos adhérents auprès des instances champenoises »

C’est dans cette optique qu’un Directeur général a été recruté début 2021. Benoit Lemaire est notamment chargé de consolider le cercle des partenaires réunis autour de la Fédération régionale pour faciliter le travail du vigneron au quotidien. 

« L’objectif de notre cercle est de couvrir l’ensemble des besoins des vignerons, du plant de vigne jusqu’à la coupe de champagne », explique le Directeur général, qui vient d’enregistrer quatre nouveaux partenaires, portant le total de ceux-ci à 16. Banquier, assureur, bouchonnier, imprimeur, machiniste, informaticien... le cercle s’agrandit et couvre désormais tous les métiers, avec des réductions privilégiées pouvant aller jusqu’à 30% ou 40% pour les Vignerons Indépendants.

Consolider et développer

Pour l’équipe dirigeante, qui veut voir le spectre de la crise s’éloigner, l’année 2021 doit être celle qui permettra de consolider les fondations de la Fédération régionale. Elle voit arriver la mise en place de rituels de communication, à destination des adhérents mais aussi en direction de l’extérieur. « Nous allons aussi consolider notre offre de produits ainsi qu’accentuer nos offres de formation pour nos adhérents », précise Benoit Lemaire.

Une formation de plus en plus nécessaire dans une région qui fait la part belle aux certifications, dans lesquels les Vignerons Indépendants sont très impliqués, comme le souligne Christine Scher-Sévillano, vice-présidente :
« En Champagne, la certification HVE (Haute Valeur Environnementale) est fortement développée par les Vignerons Indépendants. Il y a deux ans nous avions déjà plus de 30% de vignerons certifiés Bio ou HVE ».

Dès l’année prochaine, la Fédération mettra donc l’accent sur un triptyque déjà défini : « Soutenir, Accompagner, Développer » dans le cadre d’une stratégie destinée à rendre l’organisation plus visible sur l’échiquier champenois. « Il s’agira de porter la voix de nos adhérents auprès des instances champenoises comme le CIVC, d’accompagner nos adhérents dans leurs formations et dans le montage de leurs dossiers d’aides et enfin de les aider à trouver les réseaux de distribution qui leur correspondent », souligne Yves Couvreur. Créée en 1992 en Champagne, la Fédération compte aujourd’hui 405 adhérents et 1 400 salariés, répartis sur 3 000 hectares de vignes, et pèse 16 millions de bouteilles.

Benjamin Busson