Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Fûts et foudres de la Champagne : le champagne au coin du bois

Champagne. À l’image du champagne, qui procède pour l’essentiel d’un subtil assemblage, « Fûts et foudres de la Champagne » (ouvrage sous-titré "rencontre avec des créateurs de vins inspirés") relève d’une identique alchimie.

Fûts et foudres de la Champagne : le champagne au coin du bois
Cinq des six talents (François Schmidt étant absent) associés dans la réalisation de Fûts et foudres de la Champagne. De gauche à droite : Xavier Lavictoire, Philippe Jamesse, Catherine Coutant, Philippe Mille et Jérôme Viard. (Crédit : J. Rivière)

Aux textes, on trouve Catherine Coutant, Philippe Mille et Philippe Jamesse, aux dessins (et à quelques textes également) François Schmidt, aux photographies Xavier Lavictoire, sans oublier Jérôme Viard, tonnelier qui assure le lien entre tous sur le thème de la place du bois dans l’élaboration du champagne.

Et comme pour les vins de l’appellation, l’assemblage de tant de talents ne pouvaient produire que le meilleur. Car, si « Fûts et foudres de la Champagne » est ce que l’on qualifie traditionnellement de "beau livre", c’est avant tout un TRÈS beau livre, rendant hommage à celles et ceux qui magnifient leur champagne par un passage sous bois (un voyage dans les bois ?). Sujet encore controversé mais sujet plus que jamais d’actualité, l’utilisation du bois exalte la créativité des vignerons et chefs de cave. « Le fût devient l’écrin du vin. Il n’est pas là pour le modifier mais pour le révéler », assure Jérôme Viard. Voilà en quoi cet ouvrage est finalement représentatif d’un état des lieux entre bois et champagne, dans la modernité d’une association naguère décriée - quand bien même certains ne l’ont jamais reniée - mais qui retrouve toute sa raison d’être depuis une vingtaine d’années sous l’impulsion de vinificateurs à la recherche de l’excellence.

Ineffable poésie

« Nous donnons une direction. Nous décrivons un chemin qui est peut-être un chemin d’avenir », ajoute Philippe Jamesse. Et ce ne sont évidemment pas les 68 "créateurs" présentés ici - leurs champagnes commentés, des accords mets/vins proposés - qui diront le contraire. Projet de longue haleine, tenu d’épouser à contretemps les soubresauts d’une époque tourmentée et pandémique, son aboutissement par la force des choses différé lui confère finalement quelques arômes supplémentaires et peut-être inattendus. Car, disons-le sans ambages, il émane de ces textes, ces photos, ces dessins, si ce n’est un supplément d’âme, à tout le moins une ineffable poésie. Pour tous les amateurs du champagne, de son histoire, de ses techniques, de la découverte renouvelée au fil des générations de celles et ceux qui le font, Fûts et foudres de la Champagne est indispensable.

Jacques Rivière