Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Mini Vision Urbanaut : c’est déjà après-demain

Concept-car. Le concept dévoilé au récent salon de Munich synthétise les idées de la marque en matière de mobilité tout en s’inspirant de l’esprit Mini selon le constructeur. Une étude qui décoiffe.

Pas sûr que les amateurs de Mini trouvent à leur goût le concept Vision Urbanaut, vedette du stand de la marque au salon de Munich. Après une première étude en novembre dernier au salon Nextgen, le constructeur a dévoilé une version plus « physique » de la vision de l’avenir de la marque germano-britannique. Difficile de trouver la filiation entre la « new Mini » qui fête ses 20 ans et ce projet supposé incarner l’esprit de la marque sous la forme d’un petit monospace tout en rondeurs. Certes, il ne s’agit que d’une projection de ce que pourrait être une Mini un jour plus ou moins lointain avec pour objectif « une utilisation intelligente de l’espace ».

Revenir aux fondamentaux

Une façon de revenir aux fondamentaux de la toute première Mini, conçue par Alec Issigonis, même si avec ses 4,46 mètres le concept Vision Urbanaut n’a plus rien de mini. Conçu au studio « Mini design » de la marque de Munich - ce qui confirme si besoin était que la Mini est bien plus germanique qu’anglaise – la Vision Urbanaut se distingue par sa porte coulissante et son grand pare-brise bombée articulé par le haut qui s’ouvre à l’aide de deux vérins. L’aménagement intérieur est proche de l’univers de l’ameublement avec un accent mis sur le confort et la convivialité pour proposer « un véritable refuge, un havre de paix où se détendre ou travailler en toute concentration », dixit le constructeur.

La Mini Vision Urbanaut reste néanmoins une voiture qui se conduit. Elle dispose d’un volant rétractable qui peut à la demande s’effacer dans la planche de bord et dispose, une évidence, d’une motorisation électrique. Reste à deviner ce qu’on retrouvera de ce concept sur les prochaines générations Mini.

Dominique Marée