Informations régionales économiques et juridiques
130e année

Mercedes Classe T : le luxospace

Modèle. De l’espace, des qualités pratiques et l’Etoile Mercedes au centre de la calandre : l’inédit Classe T ambitionne de devenir le ludospace compact premium de référence.

Mercedes Classe T : le luxospace
Larges portes coulissantes, grand coffre, belle habitabilité : le Mercedes Classe T joue de ses qualités pratiques (Crédit : DR)

Ludospace et luxe : l’oxymore est presque parfait. Rien de plus opposé qu’un véhicule familial, élaboré sur la base d’un utilitaire, et la notion de luxe associée à certaines voitures, celles qu’on a coutume d’appeler les « premium ». Une sorte de quadrature du cercle à laquelle Mercedes s’essaie à travers la nouvelle Classe T. S’il y en a une seule qui maîtrise parfaitement les codes du haut de gamme sur roues depuis des décennies, c’est bien la marque allemande. Un gage de confiance. Pourtant, le pari était loin d’être gagné. Pour s’en convaincre, il suffit de revenir un peu en arrière avec le Mercedes Citan, fruit d’une collaboration avec Renault. D’un coté, le Kangoo, star des fourgonnettes et des jeunes familles à la recherche d’espace intérieur. De l’autre, le Citan qui ne s’en distinguait que par des nuances insuffisantes pour faire réellement la différence. Il a mieux réussi sa carrière en utilitaire chic pour assurer les livraisons des marques huppées qu’en ludospace. D’un coté, Darty et le camping des Flots bleus, De l’autre, l’entrée des fournisseurs du Faubourg St Honoré.

Avec le Classe T, Mercedes change tout. S’il partage toujours la même base que le Renault Kangoo, il ne viendrait plus à personne l’idée de faire le parallèle entre les deux. Question de style, d’atmosphère et de prestations d’ensemble. Du Renault, Mercedes a conservé le meilleur : une fonctionnalité et un confort de roulement de premier ordre, encore perfectionné par les ingénieurs de Mercedes. Pour le reste, le Classe T joue une partition exclusive et n’a rien de la pièce rapportée qu’on relègue au fond du showroom.

Esthétiquement, la mue est évidente. En particulier à l’avant avec une face inédite dominée par une large calandre chromée au centre de laquelle brille l’Etoile à trois branches. Bouclier, phares à LED hautes performances, capot : l’identité de la marque est respectée. Long de 4,50 m, large de 1,86 m et haut de 1,81 m, le Classe T obéit aux codes du genre et compense une allure massive par des qualités pratiques avérées : larges portes arrière coulissantes, immense hayon s’ouvrant sur un volume de coffre de 775 dm3 en version 5 places (une variante sept places est prévue), seuil de chargement bas (56 cm), plancher plat quand les sièges arrière sont rabattus, multiples espaces de rangements. C’est ce que cherchent en priorité les acheteurs d’un ludospace.

Ambiance premium à bord

Mercedes Classe T : le luxospace
Bien présenté, généreusement équipé à condition d’y mettre le prix : le Mercedes Classe T affiche sa différence (Crédit : DR)

A bord, le Classe T bénéficie de l’expertise de Mercedes pour justifier son positionnement premium. Design de la planche de bord, choix des matériaux, du revêtement des contre-portes aux sièges exclusifs au Classe T en passant par la moquette épaisse ou l’éclairage d’ambiance : l’accueil est soigné. Même constat pour les équipements de confort, de connectivité et de sécurité disponibles avec une longue liste d’aides à la conduite, dignes d’une berline de même catégorie. On aura garde de ne pas oublier le fameux assistant vocal « Hey Mercedes » cher aux publicités de la marque. Certes, pour disposer d’une dotation complète, il faut en passer par les options mais l’essentiel est en série.

Trois motorisations quatre cylindres sont disponibles : 1,5l 95 (138g/km de CO2 – 5,3l en mixte) et 116ch (147g – 5,6l) coté gazole et 1,4-131ch (151g- 6,7l) coté sans plomb. Le tout avec une boite manuelle à six rapports ou en option automatique à double embrayage à sept vitesses, réservée aux blocs les plus puissants. Une version EQT 100% électrique est annoncée dans les prochains mois.

A l’heure où les monospaces disparaissent des catalogues les uns après les autres, les ludospaces proposent une alternative crédible et imposent leurs qualités pratiques. Aucun autre type de voiture ne fait mieux. A partir de 29 100€.

Dominique Marée