Informations régionales économiques et juridiques
129e année

Golf R SW et Tiguan R : familiales hautes performances

Automobile. Dans un paysage automobile de plus en plus uniformisé qui, en parallèle, donne de moins en moins envie de consacrer beaucoup d’argent à l’achat une nouvelle voiture, il existe quelques exceptions. Elles sont rares. Une bonne raison pour s’intéresser à elles.

C’est le break Golf le plus puissant jamais proposé par VW.

Là où la plupart des grands constructeurs semblent avoir renoncé ou mis en veilleuse la notion de plaisir automobile, certains n’ont pas tout à fait abdiqué face à la doxa officielle et à l’ultra puissant lobbying idéologique des anti-bagnoles. C’est le cas de Volkswagen, la première marque européenne. Deux nouveaux exemples : le break Golf R et le Tiguan R. Deux modèles qui rompent avec la bien pensance sur roues en mixant les contraires : une compacte familiale dotée d’un coffre généreux d’un côté, un SUV aux qualités pratiques avérées de l’autre, avec un point commun : un niveau de performances digne d’un modèle sportif. Très sportif, même.

Autre convergence : leur ensemble moteur-boite-transmission. Avec dans les deux cas un quatre cylindres turbo 2l développant 320ch (20ch de plus que la précédente génération) avec un couple maximum « camionesque » de 420Nm, disponible entre 2100 et 5300tr/mn. De quoi avoir un souffle quasi inépuisable là où on en a le plus besoin. Il promet de passer de 0 à 100km/ en moins de 5 secondes sur le break Golf comme sur le Tiguan. Ce bloc qui respire est accouplé à une boite à double embrayage à 7 rapports. Pour faire passer sans problème cette puissance aux roues, les deux énervées de la famille disposent une nouvelle transmission intégrale 4Motion avec un système électronique qui permet de répartir la puissance de façon optimum, non seulement entre les trains avant et arrière mais aussi entre chaque roue arrière pour assurer un supplément d’agilité dans les courbes.

Blocage électronique de différentiel XDS, contrôle adaptatif du châssis DCC : l’arsenal technologique convoqué au service de l’efficacité impressionne. VW annonce pour son break : « plaisir de conduite maximal ». La promesse vaut aussi pour le SUV. Le tout agrémenté d’une multitude d’aides à la conduite, partagée par les deux modèles siglés « R » et des châssis adaptés pour faire face à l’augmentation des performances : trains roulants spécifiques avec une assiette abaissée, suspensions actives, système de freinage hautes performances...

Polyvalence préservée

Les présentations des Golf R SW et Tiguan R sont proches tant à l’extérieur que dans l’aménagement intérieur. Appendices aérodynamiques, jantes alliage de grande taille (21 pouces pour le Tiguan R) avec monte pneumatique adaptée, sorties d’échappement exclusives : les versions « R » se distinguent du reste de la gamme sans en faire trop. Une bonne habitude du constructeur. À bord où le bleu et le gris de marient de façon harmonieuse, la dotation de série est pléthorique. On remarque en particulier les sièges avant sport enveloppant monobloc avec les appuie-têtes intégrés et le Digital Cockpit Pro R, particulier à ces deux modèles.

Tiguan R : un SUV qui décoiffe mais préserve l’ensemble de ses qualités de base.

L’autre face des Golf SW R et Tiguan R est une capacité à assurer le quotidien sans barguiner. Qui peut le plus, peut le moins. Pour être ultra-sportifs, le break et le SUV n’en restent pas moins pratiques comme les autres modèles des gammes dont ils sont les fleurons. L’un et l’autre savent se montrer civilisés et adaptés à un usage familial. Notamment en préservant un bon niveau de confort et en proposant un volume de coffre conséquent. La SW R affiche une capacité de 611l (615l pour le Tiguan) en configuration 5 places, pouvant culminer à 1642l (Tiguan : 1655l) de chargement maximal et une capacité de chargée tractée jusqu’à 1,9t (2,5t).

Les adeptes de loisirs sportifs apprécieront cette polyvalence rare sur le marché. Si le tarif auquel est affiché le Tiguan R est coquet (54.900€), il n’apparait pas déconnecté par rapport aux autres versions de la gamme Tiguan dont les prix ont augmenté en même temps que les prestations. Par contre, celui du malus dit écologique est délirant : 30.000€. Plus de 50% du prix de vente ! C’est rédhibitoire sur le marché français. Il en sera de même pour la Golf R SW qui vient d’être dévoilée et dont le tarif n’est pas encore arrêté. Ces deux modèles ont le mérite d’exister mais ils seront rares sur les routes de notre pays

Dominique Marée