Informations régionales économiques et juridiques
129e année

308 SW : Peugeot fait le break

Automobile. Sans véritable rivale sur le marché des breaks compacts haut de gamme, la proposition de Peugeot a tout pour réussir. Style racé et qualités pratiques sont au rendez-vous.

Longue de 4,64m, 308 SW dispose de belles qualités pratiques.

La nouvelle berline 308 n’est pas encore commercialisée et déjà le break SW est en approche. Un duo avec lequel Peugeot ambitionne non seulement de se hisser au sommet des marques généralistes mais aussi de marcher sur les plates-bandes des modèles compacts premium. La tâche ne sera pas simple pour la berline avec une offre nombreuse et bien installée sur le segment. Cela devrait être plus facile pour le break SW pour la bonne et simple raison qu’il sera, au moins dans un premier temps, pratiquement seul sur son créneau.

Ses rivaux potentiels se situent dans le camp des marques généralistes mais on sait que Peugeot vise désormais plus haut. Principale concurrente en matière de prestations, la Golf SW. Golf -308 : un duel qui a des allures de remake. L’allemande a toujours une légitimité acquise au fil des décennies mais Peugeot est désormais davantage qu’un simple challenger. Là où VW mise sur un classicisme très abouti, Peugeot joue sans complexe la carte de la modernité et du style distinctif.

Le break 308 sort du rang par son design fort et racé. La partie avant est commune avec la berline : méga calandre 3D avec au centre le nouveau blason de la marque en version « king size », regard de fauve full LED, feux de jour verticaux de chaque coté, capot sculpté, ailes gonflées... Ceux qui la verront grossir dans leurs rétros auront un petit frisson...

C’est évidemment de profil que le break SW fait la différence. Longueur portée à 4,64m et empattement de 2,73m, ligne de toit plongeante prolongée d’un becquet : cela change toutes les proportions et les équilibres. L’allure y gagne en fluidité et en prestance. Et en qualités pratiques avec une amélioration de l’espace proposé aux passagers arrière et surtout un volume de coffre de 608 litres, pouvant culminer à 1634 litres en rabattant la banquette arrière. De quoi confirmer la pertinence d’un break pour les amateurs de loisirs sportifs ou les familles. On aura garde de ne pas oublier de mentionner les blasons latéraux frappés du Lion rugissant de Sochaux.

Deux versions hybrides rechargeables

De dos, le design de nombreux breaks est peu inspiré : banal souvent ou bancal parfois. Pas toujours facile de « terminer » une voiture. La 308 SW évite magistralement l’écueil tout en se démarquant de la berline. La cohérence et l’homogénéité d’ensemble sont préservées. Aucun doute, la 308 SW fait partie des plus beaux breaks du marché, toutes catégories confondues, et conforte la volonté de Peugeot de se situer en face des références haut de gamme. « Séduire et attirer l’oeil » : le cahier des charges est rempli sans fausse note.

Break et berline partagent leur aménagement intérieur. En particulier le « i-cockpit », exclusivité de la marque depuis bientôt une décennie. Petit volant, vision semi-haute, console centrale enveloppante : les principes sont connus. La nouvelle génération 308 en livre une interprétation inédite, plus moderne avec un niveau qualitatif en progrès. Le tout numérique est du voyage : dalle 10 pouces multi-paramétrable au-dessus du volant à double méplat dès le milieu de gamme, en 3D sur certaines versions, écran tactile central de 10 pouces en série...

Même design intérieur exclusif pour la berline et le break 308.

La liste des équipements de confort et d’agrément peut s’allonger à l’infini en fonction des niveaux de finition et des options. Le partenariat développé avec le spécialiste français Focal permet à Peugeot de proposer un système audio de première qualité. Coté aides à la conduite, les nouvelles 308, berline et break, font le plein. L’indispensable, le nécessaire, l’utile et le superflu sont disponibles en série ou pas. La dotation hisse les nouvelles compactes du Lion au sommet de la hiérarchie de leur segment, voire même dans la catégorie supérieure.

Peugeot met en avant les deux motorisations hybrides rechargeables qui coiffent la gamme : Hybrid 180 e-EAT8, associant un moteur essence PureTech de 150ch-110kW à un bloc électrique de 81kW (25g/km de CO2- autonomie électrique jusqu’à 60km) et une boite automatique, Hybrid 225 e-EAT8 combinant un PureTech essence de 180ch-81kW (26g/km – 59 km en mode 100% électrique). Deux essence 3 cylindres 1,2 PureTech en 110 ou 130ch avec boite manuelle ou automatique EAT8, et un 4 cylindres diesel BlueHdi de130ch avec le choix entre les deux transmissions, complètent l’offre.

Compte-tenu de l’évolution de sa clientèle qui se porte majoritairement pour les finitions les plus élevées avec les confortables marges bénéficiaires qui en résultent, Peugeot ne devrait avoir aucune difficulté à obtenir de jolies performances commerciales avec son désirable break 308 SW.

Dominique Marée